>> Voyager au Sri Lanka <<

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Tuk Tuk : embarquement e-media

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Aujourd’hui je vous embarque à bord de mon Tuk Tuk voyager au coeur du Sri Lanka !
Je vous partage mon itinéraire, mes rencontres, mes conseils et surtout j’invite Caroline, une experte de la destination, pour compléter mon expérience de voyageuse.

PRÉSENTATION DU PAYS

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Petite île au Sud-Est de l’Inde, surnommée « la larme de l’Inde » dû à sa forme en goutte d’eau, elle compte aujourd’hui près de 22 millions de personnes. Au coeur de l’Océan Indien, elle est d’une superficie comparable à la région Auvergne Rhône Alpes (65 600 km2).
2 langues officielles y sont parlées : le tamoul et le cinghalais (ou singhalais).
En ce qui concerne les religions présentes dans le pays, la religion bouddhiste est majoritaire (70 %), suivie de l’hindouisme, l’Islam et enfin le christianisme (30 %).
Côté monnaie, la devise locale est la roupie sri lankaise (Rs), ainsi si vous voyagez au Sri Lanka, vous devez savoir que 1€ = 203,7046 roupie srilankaise en 2020.
En Hiver le décalage horaire est de 4h30, tandis qu’en Été il est de 3h30.

MON EXPÉRIENCE DE VOYAGEUSE

Mon aventure au Sri Lanka démarre il y a 8 ans, en 2012. Cette fois-ci je ne suis pas seule avec mon sac-à-dos, mais en duo.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Pourquoi voyager au Sri Lanka ?

Car c’est un pays pas très grand, ce qui est parfait pour un voyage de 2/3 semaines. Ça permet de pouvoir découvrir une grande partie de l’île.

Pour qui est ce voyage ?

Je dirais qu’il est pour les amoureux de la NATURE, qui y est omniprésente, flore comme faune avec ces éléphants sauvages emblématiques. Les amateurs de thé seront aussi comblés. Le pays est riche de paysages variés. On passe des vastes plantations de thé, aux plages de surf en passant par la savane sri-lankaise. C’est un pays authentique avec une population très accueillante, des plats typiques et des senteurs d’huile de coco et de curry. Un tout qui fait s’évader et s’émerveiller dès l’arrivée sur l’île.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Mon itinéraire

 

1. Colombo

Capitale économique du Sri Lanka, c’est ici que je fais les premiers pas de mon voyage au Sri Lanka, sur la côte occidentale de l’île.

2. Kandy

Je me rends ensuite à Kandy, mon point de départ, qui se situe à 500 m d’altitude en plein centre de l’île.

3. Dambulla Rock Temple

Un temple fabuleux sculpté à même la roche et où il est possible de visiter de nombreuses grottes, et de voir un grand bouddha qui pendant longtemps s’est vu être le plus grand bouddha d’Asie. C’est une très belle première étape pour se plonger dans l’ambiance bouddhiste du pays.

4. Sigiriya : le Rocher du Lion (Lion Rock)

Au pied de cet immense rocher, je profite d’un magnifique paysage et pour la première fois c’est là que j’aperçois les éléphants sauvages. On peut voir également énormément de cabanes en hauteur qui servent aux fermiers pour surveiller les éléphants qui viennent parfois saccager les champs. Il y a donc quelques règles de sécurité à connaître pour ne pas les provoquer. Il faut surtout rester en retrait pour ne pas les déranger.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

5. Plage de Nilaveli : isolée du tourisme de masse Côte Est

Voyager au Sri Lanka c’est également découvrir une île paradisiaque remplie de belles plages. Je pars donc tout à l’Est du pays pour en profiter et me rendre à Nilaveli afin de m’isoler un peu du tourisme. Une étape sympa.

6. Minneriya : safari éléphant à Minneriya – environ 90 éléphants en 3h

Minneriya bénéficie de grands espaces pour effectuer un safari comme en Afrique. À bord d’une Jeep, notre guide nous balade pour essayer de voir les éléphants. À l’orée de la forêt, on coupe le moteur et on écoute où est-ce que les branches se cassent à l’arrivée des éléphants. C’est alors qu’on aperçoit une trentaine d’éléphants. Après quelques minutes ce sont pas moins de 90 éléphants juste devant mes yeux. Vraiment magique !

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

7. Temples Polonnaruwa : ancienne capitale – site archéologique à visiter pieds nus, 3 bouddhas géants sculptés dans la roche

Une des anciennes capitales du Ceylan (l’ancien Sri Lanka), Polonnaruwa renferme un site archéologique avec énormément de temples. Les temples sont à visiter pieds nus sur la roche brûlante, ce qui me force à sauter de roche en roche à la recherche d’un petit coin d’ombre. Sur les lieux, il y a 3 bouddhas géants sculptés. C’est hallucinant ! C’est vraiment un lieu magnifique à découvrir surtout pour la culture.

8. Nuwara Eliya

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

On prend de la hauteur et on respire. On va dans les collines, à 1900 m d’altitude voir les plantations de thé et les fameuses cueilleuses qui y travaillent dur. Entourées de nombreuses cascades, on se retrouve à la fraîche. Au volant d’un petit van que l’on a loué, on part découvrir une fabrication de thé et s’initier sur sa culture. Le thé se ramasse uniquement à la main par ces cueilleuses et c’est quelque chose d’incontournable à visiter au Sri Lanka.

9. Parc naturel de Tissa pour observer la faune

Plus au Sud, on arrive dans la savane sri lankaise, pour effectuer un safari, à bord d’une Jeep pour observer les animaux. Ce parc de Tissa est un des rares endroits au monde ou on peut observer le léopard. C’est un parc naturel gigantesque, on n’est donc pas sûr de voir l’animal mais ce qui est incroyable c’est qu’il n’y a pas seulement le léopard à observer mais des centaines d’espèces d’animaux : des crocodiles, des buffles, des éléphants, des gros varans… Quoi qu’il arrive, si on ne voit pas le léopard, c’est un très beau safari à faire, je le recommande vivement.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

10. Tangalle

Tangalle est une plage très jolie au Sud de l’île. À la tombée de la nuit, en sortant dans le jardin de mon cabanon, je suis stupéfaite par toutes ces lucioles qui font leur apparition. Je me crois dans un film de science-fiction. Un spectacle magique à voir absolument.

11. Unawatuna : plage touristique

Cette plage d’Unawatuna je n’en garde pas un souvenir extraordinaire mais c’est un endroit tout de même sympa pour ces petits restos et pour voir des endroits un peu plus touristiques.

Mes incontournables

 

  • Minneriya, mon petit coup de coeur de ce voyage au Sri Lanka.
  • Tissa pour son parc naturel, où l’on peut y observer le léopard et des centaines d’espèces d’animaux.
  • Tangalle, une très belle étape de mon itinéraire, grâce aux nombreuses lucioles.
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Mes ptits coups de coeur

La nuit chez l’habitant.

Au cours de mon voyage, j’ai la possibilité de partager un merveilleux moment avec une maman sri-lankaise, qui me fait découvrir le plat typique du pays : le rice and curry, et porter un sari qu’elle m’enfile gentiment. Vous connaissez mon amour pour la cuisine du monde alors imaginez ma joie de partager ce moment avec elle et de m’immerger pleinement dans cette culture. C’est alors ma plus belle expérience et celle pour laquelle je garderai toujours un souvenir ému.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Mes ptits regrets

Bien sûr, il y a parfois des petites choses que je regrette ou des petits points négatifs au cours de l’aventure. Pour le Sri Lanka, j’ai un peu regretté le fait d’avoir l’impression d’avoir la main au porte-monnaie. En effet, c’est une impression qui m’est venue après plusieurs fois où je n’étais pas assez renseignée. Par exemple, pour les visites des temples qui sont déjà payants, il est nécessaire de quitter ses chaussures, et pour faire garder ses chaussures il faut payer. Alors au bout de plusieurs fois ça devient un peu agaçant mais finalement il suffit juste d’être bien informée et préparée.

Mon deuxième petit regret est de ne pas avoir vu de vrais pêcheurs en échasses comme on peut voir sur de nombreuses cartes postales de l’île. Cette pratique est dorénavant un peu plus touristique. Les pêcheurs, qui n’en sont plus réellement, se font payer pour une photo. Mais nous verrons avec Caroline l’experte, qu’il est possible de voir des pêcheurs typiques travailler.

LA PAROLE DE L’EXPERT

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Aujourd’hui notre experte est Caroline du blog voyage Tongs et Sri Lanka. Elle a créé son blog en 2012, et partage ses bons conseils sur le pays, tout ce qu’il faut savoir pour bien connaître sa culture et des partages d’expériences pour être préparée et profiter au mieux de son voyage.

Le Sri Lanka est une grande histoire d’amour pour Caro qui dure depuis 12 ans. Elle y voyage depuis 2008. Elle y a aussi vécu durant quelques mois en 2013 et y retourne maintenant tous les ans. Si vous prévoyez de voyager au Sri Lanka, au coeur de cette île paradisiaque, ses conseils sont précieux.

Quelle est la période idéale pour voyager au Sri Lanka ?

L’île à beaucoup de climats et une moyenne entre 27 et 33 degrés toute l’année (hormis dans les montagnes) ce qui permet de s’y rendre toute l’année. Par contre, elle conseille de favoriser la Côte Est pour les mois de mai, juin, juillet et août, et la Côte Sud pour les mois de décembre, janvier, février et mars. Les mois moins favorables, quoi qu’il soit tout à fait satisfaisant de s’y rendre, seraient septembre et octobre. Caro détaille tout cela dans son guide pratique mois par mois.

Aujourd’hui, en 2020, quelles destinations nous conseille-t-elle ?

  • La ville d’Anuradhapura et en particulier le temple de l’arbre sacré, l’arbre Bodhi (Bodhi Tree Temple).
    Ce temple sacré est très important pour les bouddhistes et propage une atmosphère forte et spirituelle. Le site comporte de nombreux dagobas géants qui nous font paraître tout petits et nous apaise de part le côté spirituel car ils renferment des reliques de Bouddha.
  • Jaffna, direction le nord de l’île.
    La culture y est majoritairement tamoule, ce qui diffère des Cinghalais ce qui permet d’avoir une autre vision du pays. Cela permet aussi de voir une partie authentique de l’île qui est aussi moins touristique et dans laquelle on ressent une pleine tranquillité.
  • Haputale à la place de Nuwara Eliya
    Petit village au coeur des plantations de thé qui vaut le détour. De plus, on y trouve également le Lipton seat d’où on a une vue dégagée et magnifique sur les plantations.

Ses favoris

 

  • Le Rocher du Lion (Lion Rock)

Classé patrimoine mondial de l’UNESCO, cette visite est incontournable pour Caroline qui trouve que son prix assez cher de 30$ vaut tout de même le coup pour les paysages que l’on peut voir. On peut y ressentir une vraie énergie, une histoire, y contempler des ruines d’un ancien palais et une vue magnifique sur la région.

Son conseil : se rendre en haut du rocher pour avoir cette vue dégagée, mais aussi se rendre sur le rocher en face du Rocher du Lion (Pidurangala) durant le lever ou le coucher du soleil pour profiter des belles couleurs reflétant sur le rocher du Lion. En plus, la visite sur le rocher de Pidurangala ne vous coûtera pas grand-chose. Pour Caro, ces deux visites se complètent parfaitement.

Sa recommandation

  • Batticaloa

Située sur la côte Est du Sri Lanka, Caro y a fait la connaissance de Sandrine, une Française installée sur l’île et qui tient une agence d’activités à partager avec les locaux. On peut alors partager des moments de cuisine, des balades en vélo à la découverte des lagunes, et aussi pêcher avec de vrais pêcheurs comme j’aurais voulu voir lors de mon voyage. C’est donc une super découverte et une expérience enrichissante à faire.

Activités à éviter

Dans le respect des animaux, mieux vaut, pour Caro, éviter quelques activités surtout touristiques.

  • Orphelinat d’éléphants, qui sont souvent maltraités.
  • Fermes de tortues, qui sont la plupart du temps des attrape-touristes.
  • Les excursions à 15 bateaux pour apercevoir des baleines bleues car autant de bateaux qui foncent sur elles les affectent. Mieux vaut payer un peu plus cher et s’y rendre en catamaran, qui est un moyen de locomotion beaucoup plus doux pour les animaux.
  • Jardins d’épices, il ne faut pas se faire avoir lors de ces visites gratuites mais avec quasi-obligation d’acheter des produits de la boutique 10 fois plus chers qu’ailleurs. Le conseil de Caro est de donner un pourboire au guide pour le remercier de son travail mais de ne rien acheter à la boutique.

Voyager solo au Sri Lanka

Il est possible de voyager solo dans ce pays mais il faut être bien renseigné et prendre quelques précautions, notamment lorsque l’on est une femme.

Passer inaperçue

Au Sri Lanka, comme dans de nombreux pays de l’Asie du Sud-Est, les habitants ne sont pas habitués à sortir la nuit. C’est pourquoi il est préférable d’éviter de sortir seule à ce moment-là. Ensuite, côté vestimentaire, le Sri Lanka est un pays assez pudique donc mieux vaut couvrir ses épaules, éviter les décolletés et couvrir ses jambes au moins jusqu’aux genoux, afin d’éviter d’attirer de mauvaises personnes. Faire aussi attention dans les situations d’alcool qui peuvent être dangereuses. Mon petit conseil serait d’essayer de passer inaperçue en portant des couleurs neutres. Caro nous conseille de faire plutôt confiance aux femmes pour se renseigner sur les lieux à éviter en tant que voyageuse en solo, particulièrement pour éviter les beach boys.

Se déplacer

Pour les moyens de locomotion, les transports en commun sont les moins coûteux, mais il y a peu de place, ils n’annoncent pas les arrêts et roulent un peu dangereusement. Il est plus agréable de prendre un chauffeur, quitte à y mettre un peu plus d’argent mais au moins c’est plus rapide, plus confortable et plus reposant. De plus, ça permet de faire des petites pauses sur la route pour prendre des photos ou profiter d’un endroit en particulier. Puis, comme moi, vous rencontrerez peut-être un super chauffeur qui vous partagera toutes ses connaissances et ses bons plans. Pour trouver son chauffeur, mieux vaut effectuer des recherches, voir des avis sur internet et privilégier les agences locales. Évitez les road trip en tuk tuk qui sont plus dangereux.

Se faire comprendre

Voyager au Sri Lanka c’est aussi découvrir une toute nouvelle langue qui n’est pas simple. Ainsi, pour se faire comprendre, l’anglais est suffisant mais je vous conseille d’apprendre quelques mots de base en cinghalais. Ce sera très apprécié par les habitants. Dans le document pdf retraçant cet article vous pourrez retrouver un petit lexique de secours.

Vous avez peur de voyager en solo ? Je vous rassure, partir seule en voyage ne signifie pas voyager seule ! Eh oui vous pouvez faire de belles rencontres sur votre chemin. Je vous livre mes 5 astuces pour se faire des amis quand on voyage en solo.

Pour tous vos séjours à l’étranger, je vous recommande de souscrire à une assurance voyage. Si jamais vous êtes confrontés à un souci de santé, que vous avez besoin de vous faire rapatrier en France, qu’un évènement imprévu a lieu… vous serez heureux et rassurés d’avoir souscrit à une assurance voyage avant de partir.
De mon côté, je pars avec Chapka Assurance depuis mon tour du monde en 2015. Ils ont une assurance spéciale pour les longs voyages de plus de 3 mois.
Mais si vous partez pour un voyage de quelques semaines, je vous recommande l’assistance 24h/24 plus adaptée.

Le ptit + de l’expert

Après 14 heures d’avion, Caro nous propose un super endroit pour aller se relaxer et se faire masser à petit prix : Jasmine Villa à 25 min de l’aéroport à Negombo. On est alors directement immiscé dans l’ambiance du pays avec les différentes odeurs et l’ayurveda. Un petit bonheur en arrivant.

LE VOYAGE À LA MAISON

Pour voyager au Sri Lanka de chez soi

Les souvenirs à ramener à la maison

Pour ma part, j’ai ramené de ce voyage au Sri Lanka deux choses en particulier :

  • L’huile de coco, dont j’ai pu découvrir les bienfaits avec cette merveilleuse jeune fille aux cheveux qui touchent le sol. J’ai passé un moment de partage très enrichissant, elle m’a parlé de cette huile et m’a coiffé avec, je n’ai pas pu m’empêcher d’en ramener chez moi et de continuer à l’utiliser dans de nombreuses recettes beauté.
  • Le saphir

Pour Caro :

  • Le thé
  • Les jeux de société ou casse-têtes en bois typiques

Pour ce qui est des pierres précieuses, elle nous conseille de bien faire attention car de nombreuses fausses pierres circulent au Sri Lanka et il est nécessaire de bien se renseigner auprès de personnes honnêtes, qui n’y tirent aucun intérêt.
Les épices sont aussi une bonne idée de souvenirs à ramener chez soi pour voyager à la maison grâce à ces senteurs typiques, mais évitez de les acheter dans les jardins d’épices touristiques hors de prix.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Un plat à cuisiner ?

Cuisiner les bons plats typiques est une bonne manière de se transporter au Sri Lanka. La recette la plus connue du pays est l’incontournable Rice and Curry mais Caro nous propose d’essayer le Dhal Curry avec du lait de coco et des lentilles corail. Vous pouvez retrouver cette recette et d’autres sur la chaîne YouTube « Cuisinez Sri lankais » d’Inoka et sa maman, des Sri Lankaises vivant en France et qui font partager leurs savoirs sur la toile et nous mettent l’eau à la bouche.

Les livres que Caro nous conseille pour voyager à la maison

Son coup de coeur incontestable et le livre qui est à l’origine de son histoire avec le Sri Lanka : Les larmes de Ceylan de Philippe Gilbert.
Un livre qu’on trouvera d’occasion et dans lequel il raconte son amour pour le pays, son expérience et le tsunami auquel il a survécu en 2004. Un livre touchant accompagné de belles photos.

Ensuite elle nous conseille D’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère et Cueilleuses de thé dont elle a fait des articles sur son blog.

Avant de partir

Les vaccins

En plus des vaccins obligatoires en France, il est recommandé de faire quelques vaccins avant de partir au Sri Lanka :

  • celui contre la rage, pour se protéger des morsures de chiens et de singes très présents sur l’île
  • celui contre la typhoïde, pouvant être attrapée suite à de l’eau ou des aliments contaminés
  • Pour ce qui est de la dengue, il n’y a pas de vaccin mais il faut bien faire attention aux moustiques et aller voir un médecin dès que possible car cette maladie est très importante en Asie du Sud-Est
  • En ce qui concerne le paludisme, le pays est déclaré « Malaria free » depuis 2016 par l’OMS
Les formalités administratives pour voyager au sri lanka

Pour le Visa et l’ETA les formalités sont en train de changer suite au Covid 19. Pour le moment tout est suspendu, je vous conseille donc de consulter régulièrement la page officielle du ministère sur le Sri Lanka pour vous tenir au courant de toutes les avancées concernant les documents à emporter et les formalités relatives au Covid 19.

En plus de cela, il est toujours obligatoire d’arriver au Sri Lanka muni de son passeport d’une durée de validité d’au moins 6 mois après la date d’entrée, mais aussi d’un billet de retour et de justificatifs de ressources pour la durée du séjour.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez

Pour revoir l’intégralité de l’émission Tuk Tuk : embarquement e-media au Sri Lanka =>

Découvrez également toutes mes aventures en Asie !

Vous souhaitez voir les coulisses de l’émission ? Rendez-vous sur l’article Le Sri Lanka à l’honneur dans l’émission de voyage Tuk Tuk ! sur le blog de Caro.

Vous souhaitez écouter le podcast de l’émission ? Rendez-vous sur Spotify

 

Vous souhaitez retrouver toutes ces infos dans un guide à imprimer ou télécharger ? Je vous l’envoie par mail !



TUK TUK


  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
Share This