>> Les incontournables au Québec maritime <<

Les incontournables au Québec maritime
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Tuk Tuk : embarquement e-media

Il est temps de prendre une grande bouffée d’air en pleine nature… Direction l’est du Canada !

Avec Étienne, représentant de l’Office de commercialisation touristique, on vous livre nos expériences, nos conseils, les bonnes adresses et les lieux incontournables au Québec maritime.

 PRÉSENTATION DE LA DESTINATION 

présentation de la destination avec le Québec coloré en vert sur la carte du monde
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Infos clés

Situé côté mer, dans l’est du Québec, très grande province du Canada, le Québec maritime est un territoire vaste de 280 000 km2, avec 3000 km de littoral et 400 000 habitants. Avec ses 10 parcs nationaux, affiliés aux réseaux Parcs Canada ou Parcs Québec (SÉPAQ), la nature règne au cœur de ses belles régions. 

La destination contient 4 régions :

À qui s’adresse cette destination ?

  • Aux amoureux de la nature et des grands espaces, qui auront des étoiles plein les yeux en découvrant ces forêts à perte de vue, cet immense fleuve, ces lacs et ces rivières, mais aussi tous ces animaux…
  • À ces personnes qui ont envie d’observer les animaux dans leur milieu naturel, comme les grands cervidés, les baleines, les ours noirs et même les pingouins !
  • Aux amoureux de la randonnée, car une foule de sentiers à travers une nature riche et une géographie variée s’y trouvent.
  • Et enfin, aux motards, le décor s’y prête parfaitement. Cette destination est parfaite pour faire des trips en moto sur les routes qui traversent les grandes forêts.

 

 MON EXPÉRIENCE DE VOYAGEUSE 

Avec Laurent, nous partons pour un roadtrip de 3 semaines au Québec en juin 2019. Ce voyage se déroule donc au printemps, qui est une saison intéressante puisqu’il y a le retour des baleines et la nidification des oiseaux. J’emporte des habits chauds, mais le climat est tout de même assez doux.

Je pense qu’il est bien de découvrir le Québec à toutes les saisons, durant l’automne les arbres sont magnifiques à observer avec toutes leurs couleurs, et l’hiver les activités nordiques sont nombreuses.

Mes incontournables au Québec autour de la nature

Ayant déjà rédigé un article complet sur mon roadtrip, je vais vous livrer ici mes 3 lieux incontournables au Québec, où j’ai pu vivre des expériences mémorables.

1. PARC NATIONAL DE LA GASPÉSIE

Un des coins que j’ai préféré : le parc national de la Gaspésie, avec ses 25 sommets de plus de 1000 m de hauteur ! Ce secteur se trouve en plein cœur des Appalaches, une grande chaîne de montagnes dans l’est de l’Amérique du Nord. En vous baladant à travers ce parc, vous allez pouvoir observer l’orignal, le plus grand des cervidés.
Croiser un caribou est plus rare, mais au cours de nos randonnées nous avons la chance d’observer les deux !

3 randonnées incontournables dans le parc national de la Gaspésie :

  • le Lac-aux-Américains, où nous croisons l’orignal,
  • le mont Olivine, en passant par la chute du diable
  • et le mont Ernest-Laforce, qui nous permet de voir le caribou. Un paysage différent, plutôt sec, avec la forêt boréale et la toundra.
caribou au milieu de la forêt dans le parc national de la Gaspésie
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

2. TADOUSSAC

Sachant le succès de cet endroit pour l’observation des baleines, je suis étonnée de découvrir le village de Tadoussac qui est typique et charmant, loin de l’endroit très touristique que j’imaginais.
De ce village, vous pouvez prendre des bateaux ou des Zodiacs pour aller observer les baleines dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Bon à savoir !

Il existe énormément de règles pour protéger les baleines, aller les observer en tout respect et dans les meilleures conditions possibles. Je vous recommande de vous renseigner à l’avance et de choisir une compagnie membre de l’Alliance Éco-Baleine.

Si vous ne souhaitez pas prendre le bateau, je vous recommande 1000 fois un spot pour observer les baleines de la rive : le cap de Bon-Désir à 30 min à l’est de Tadoussac. Sur place, il y a même un petit phare et un centre d’observation et d’interprétation des mammifères marins. De cet endroit, vous allez pouvoir observer silencieusement les baleines qui passent tout près, sans le bruit du Zodiac pour vous perturber.

Avec Laurent, nous décidons de passer toute la soirée sur ce spot. Le temps est pluvieux, mais nous voyons une dizaine de baleines et entendons leur souffle jaillir, un souvenir incroyable. Si vous avez un peu plus de chance sur la météo, vous pouvez pique-niquer sur les lieux !

dorsale d'une baleine au Cap de Bon-Désir près de Tadoussac, un incontournable au Québec
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

3. PARC NATIONAL DE LA JACQUES-CARTIER

À l’extérieur du Québec maritime, à 30 minutes de la ville de Québec, le parc national de la Jacques-Cartier est un endroit prisé des Québécois. C’est un lieu gigantesque, mais dans lequel vous allez pouvoir vous isoler complètement. Au cœur de ce parc, nous décidons de faire la randonnée du sentier du Loup.

On voit des paysages et des points de vue magnifiques. Puis, en redescendant je prends mon téléphone pour faire une petite story Instagram et là… une biche sort de la forêt et se dirige tout droit vers moi. Elle se met à me lécher les mains, alors que je n’ai pas de nourriture sur moi. Avec Laurent, on n’en revient pas ! Une rencontre improbable et tellement belle. Ce ne serait pas un esprit de la forêt ? C’est peut-être bête, mais j’aime bien cette idée.

Surtout que peu de temps avant, je venais d’apprendre que j’étais enceinte de Manoha et cette biche s’ajoute à la liste des signes. En effet, nous avons appris la nouvelle dans le village de Nouvelle (en Gaspésie) et nous nous dirigions vers Bonaventure… après ça, j’ai de bonnes raisons de trouver ça fou !

bichesur le sentier du Loup dans le parc national de la Jacques-Cartier
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Bon à savoir !

Les parcs nationaux sont payants au Québec (environ 5 € pour l’entrée). Si vous comptez en découvrir plusieurs, il existe un Pass pour les parcs nationaux de Parcs Canada et de la SÉPAQ. N’hésitez pas à vous renseigner.

Pour compléter mes expériences, je vous propose un article affilié à celui-ci :

Pour finir, je retiens de ce voyage la rencontre avec les locaux et leur côté chaleureux. J’ai l’impression qu’on a ce lien fort entre Québécois et Français. Outre notre langue, l’humour que l’on partage nous rapproche davantage.

 LA PAROLE DE L’EXPERT 

Étienne représentant de l’Office de commercialisation touristique du Québec maritime

Étienne va nous présenter ses incontournables au Québec
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Étienne est né et a grandi dans la ville de Rimouski, située en bord de mer, dans la région du Bas-Saint-Laurent. Après quelques années d’études, il décide de partir 2 ans dans la ville de Québec pour continuer son parcours. Cependant, en manque de grands espaces, il ne tarde pas à revenir dans sa ville natale pour retrouver ses paysages maritimes et forestiers.

Aujourd’hui, il travaille au sein de l’Office de commercialisation touristique du Québec maritime et promeut ses 4 belles régions dont il connaît tous les trésors. Entre les 10 parcs nationaux, les villages et les îles, le Québec maritime regorge de nombreux parcours et activités pour partir à la découverte des animaux, terrestres ou marins, des phares, de la gastronomie, de la culture et plus encore…
Voici tous ses bons plans !

Ses incontournables au Québec maritime

• La ville de Rimouski avec entre autres le parc national du Bic, un archipel d’îles où les montagnes rencontrent la mer

C’est un lieu idéal pour la randonnée, le vélo, et l’observation de la faune (phoques). Il y a aussi le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, où l’on peut visiter le deuxième plus grand phare du Canada. Sur le site, vous trouverez un musée sur le naufrage de l’Empress of Ireland en 1914 et quelque chose de vraiment chouette et insolite : un ancien sous-marin de la guerre froide, dans lequel on peut dormir durant la semaine.

observation du parc national du Bic près de Rimouski
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

deuxième plus grand phare du Canada, le phare de Pointe-au-Père, incontournable d'Étienne au Québec
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

• Les Îles de la Madeleine, un archipel de 7 îles habitées, entourées par le golfe du Saint-Laurent

Les paysages sont incroyables, entre les falaises orange, le gazon vert et les maisons colorées, le contraste des couleurs est saisissant. Ces falaises composées de quartz s’érodent au fil du temps et créent des cavernes marines tout le long du littoral. Ainsi, on peut aller s’y balader en kayak de mer avec un guide.

Pour ceux qui préfèrent les activités plus extrêmes, l’Auberge La Salicorne propose d’aller nager à l’intérieur de ces grottes, bien équipé avec des vêtements de flottaison et un casque. De plus, les Îles de la Madeleine bénéficient de centaines de kilomètres de plages, ce qui permet d’avoir de l’espace et d’être tranquille. Au-delà des paysages et des activités de plein air, la culture propre à l’archipel, issue entre autres de l’héritage acadien, est intéressante à découvrir. Si vous écoutez attentivement les Madelinots parler, vous arriverez certainement à percevoir leur accent différent des autres régions, à l’intonation musicale.

les incontournables falaises orange des îles de la Madeleine
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

site historique de la Grave dans les Îles de la Madeleine
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

kayak dans les cavernes des Îles de la Madeleine
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Paddle Tales/Le Québec maritime ©

• Pointe de la Gaspésie

Vous pouvez vous lancer dans un roadtrip sur la route 132 et longer toute la péninsule. Au bord de l’eau, vous pouvez contempler la vue imprenable sur la mer.
Dans ce secteur, de nombreux endroits sont à ne pas manquer. Tout d’abord, il y a Percé avec le parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé où on peut observer les fous de Bassan, une colonie de plus de 100 000 oiseaux. Il est possible de les admirer à bord d’une navette qui nous emmène autour de l’île Bonaventure (avec Croisière Julien Cloutier ou Les Bateliers de Percé), mais également de plus près en débarquant sur l’île et en effectuant une randonnée. Lorsqu’on arrive à la colonie, une simple corde nous sépare, on fait alors face à tous ces yeux curieux. Un spectacle surprenant !

Sur place, comme dans tous les autres parcs, vous pouvez rencontrer des guides naturalistes. Ils vous expliqueront le comportement des oiseaux et le langage qu’ils ont entre eux. La meilleure période pour aller les voir est de mai à mi-octobre. Au printemps, ils arrivent et pondent leurs œufs puis, à la fin de l’été, on les voit partir.

l'incontournable Rocher Percé au Québec
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Le bout du monde

Cette saison coïncide aussi avec la saison des baleines qu’on peut observer notamment au large du parc national Forillon. Si la chance vous sourit, il y a même quelques randonnées, au bout de la péninsule de la Gaspésie, au cours desquelles il est possible de les voir en marchant le long des falaises. Les Micmacs (peuple faisant partie des Premières Nations dans le coin de la Gaspésie) appelaient l’endroit “le bout du monde”.

Bon à savoir !

À travers ces régions, il y a 3 principales nations autochtones : les Malécites dans le coin du Bas-Saint-Laurent, les Micmacs en Gaspésie, et les Innus en Côte-Nord. Plusieurs lieux d’interprétation nous amènent à la rencontre de ces communautés.

Le parc national Forillon se trouve être le début ou la fin – selon le sens que l’on choisit – du sentier international des Appalaches. Aussi appelé sentier GR-A1, il traverse l’entièreté de la chaîne de montagnes des Appalaches sur plus de 3000 km pour rejoindre la Géorgie au sud des États-Unis. Vous pouvez bien sûr vous balader sur les différents tronçons du sentier, accessibles à plusieurs endroits en Gaspésie.

• La Côte-Nord, au-delà de Tadoussac

La Côte-Nord est un vaste territoire qui s’étend jusqu’à la frontière avec le Labrador. Dans le coin de Baie-Comeau, le parc nature de Pointe-aux-Outardes propose des hébergements insolites : des nichoirs géants. Ce sont des cabanes inspirées de différentes espèces d’oiseaux présentes dans le parc. À l’intérieur du nichoir “Le Merle bleu”, un lit en forme de nid aux dimensions humaines vous attend !

Sur la côte est de la Côte-Nord, la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, protégée par Parcs Canada, recèle de magnifiques endroits à explorer. En bateau, vous pouvez partir observer les grands monolithes de pierre sculptés par les marées. Vous pouvez également faire de la randonnée, des excursions en kayak de mer ou en paddle et terminer votre journée en dormant sur place dans des tentes prêt-à-camper.

monolithes de pierre archipel de mingan
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Grandes monolithes de pierre sur la plage de l'archipel de Mingan
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Thibault Touzeau, Travel Me Happy/Le Québec maritime

Ses coups de cœur

Auberge de montagne des Chic-Chocs

Située en Gaspésie, territoire juste voisin du parc national de la Gaspésie, c’est le secteur idéal pour observer des orignaux ! Pendant une randonnée de 2 heures, Étienne a pu en observer 5 ! Malgré son apparence de mastodonte de près d’une tonne, c’est un animal assez doux. Par contre, il faut s’en méfier dans la période de rut au cours de laquelle il peut être plus agressif.

Île d’Entrée

Une île de 7 km2, qu’il faut rejoindre en navette pendant environ 1 h. Elle est peuplée de 70 personnes qui se partagent un grand pâturage à l’arrière de l’île. Elle se visite à pied, on peut donc y faire de la randonnée et grimper la plus haute montagne de l’archipel (un peu plus de 180 m d’altitude). Le point de vue est incroyable, rappelant le nord de l’Écosse et ses éléments forts et puissants.

l'incontournable Île d'Entrée
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

© Étienne Fiola

Mer et Monde Écotours

Dans le secteur des Bergeronnes, près du cap de Bon-Désir, ce camping propose de dormir en bord de mer pour vivre un spectacle fascinant au réveil. En effet, de bon matin, Étienne s’est fait réveiller par le souffle d’un groupe de 5 marsouins à 50 mètres de sa tente. Le même jour, il a vu sa première baleine bleue lors d’une excursion en kayak de mer. Une expérience inoubliable à vivre dans ce camping rustique en bordure de l’estuaire du Saint-Laurent.

Parc national du Lac-Témiscouata

Les Petit et Grand lacs Touladi dans le parc national du Lac-Témiscouata sont parmi ses terrains de jeux favoris pour le canot. Ces lacs sont magnifiques à l’été comme à l’automne. Toutefois, son moment favori demeure le printemps, tout juste après la fonte des glaces. À cette période, le lac inonde les forêts avoisinantes et il est possible de naviguer entre les arbres comme dans une mangrove.

lac temiscouata un incontournable au Québec maritime
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Quelles sont les activités à éviter ?

Le camping sauvage : il faut faire attention à ne pas camper dans des lieux non contrôlés pour respecter les écosystèmes fragiles. Si vous souhaitez être isolés, les parcs nationaux proposent des solutions pour camper en pleine nature et en toute sécurité.

Quels sont les plats à déguster ?

  • La poutine, avec des saveurs variées, comme la poutine aux crevettes par exemple.
  • Le homard à toutes les sauces. Un des avantages de voyager au printemps est la concordance avec la saison de pêche. Celle du homard en fait partie. Pour les grands fans de poisson, c’est LE moment de s’y rendre. En saison, le homard n’est pas si cher que ça et assez accessible. Même les fast-foods en servent dans les fameux lobster rolls. À Percé, le Riôtel Percé propose un forfait homard à volonté. Avec une nuitée, vous avez le souper de homard à volonté, et le petit-déjeuner le lendemain !

Quel est le moment idéal pour se rendre au Québec maritime ?

Chaque saison est intéressante en fonction des goûts de chacun. Du mois de mai jusqu’à fin octobre, on observe les baleines qui arrivent de leur migration dans le Saint-Laurent.
Au cours de juillet-août, c’est le moment idéal pour se baigner, mais c’est aussi la saison haute donc le coût est plus élevé.

Au printemps, on est en plein dans la saison de pêche et c’est également un moment propice à l’observation de la faune.

En automne, et plus précisément en septembre et octobre, la faune est active ! Les animaux sont dans leurs derniers préparatifs avant l’hiver, les températures sont douces et les couleurs de saison sont magnifiques. C’est aussi le moment où les insectes se font discrets.

Bon à savoir !

Tout au long du mois de juin et début juillet c’est la saison des moustiques, préparez donc votre protection. Pour le reste de l’été et de l’automne, il y en a beaucoup moins. Malgré leur voracité, ils ne sont pas dangereux et ne transmettent pas de maladies.

Peut-on voir des aurores boréales au Québec ?

Il est possible d’en observer dans certains secteurs où la pollution lumineuse est au plus bas. Grâce aux grands espaces de la région, il y en a quelquefois.

Les circuits incontournables au Québec maritime

Le Québec maritime propose des voyages suivant une thématique, comme la route des Phares, la route des Baleines ou encore la route des brasseurs aussi appelée la route des Bières. Les microbrasseries sont très nombreuses et populaires dans la région. Les brasseurs utilisent des ingrédients locaux, tels que des fruits ou des plantes sauvages qu’ils ajoutent à leurs brassins pour obtenir des saveurs typiquement locales. Certains font même des ajouts encore plus insolites :

Eau de mer : La microbrasserie Le Naufrageur à Carleton-sur-Mer propose la Gose-sur-Mer IPA, une bière salée, car brassée… à l’eau de mer !

Carapaces de crabe : La microbrasserie St-Pancrace à Baie-Comeau et sa très populaire CRÂÂÂBE, une Bitter Anglaise aux légers accents iodés, brassée avec les carapaces de ce crustacé.

Hareng fumé : Située aux Îles de la Madeleine, la microbrasserie À l’abri de la Tempête offre de son côté la Corps Mort, une bière extra-forte (11% d’alcool) brassée avec du malt fumé au hareng. La Corps Mort tire son nom d’une île inhabitée au large des Îles de la Madeleine et d’une expression locale désignant aussi les bouteilles de bière vides.

 LE VOYAGE À LA MAISON 

Quels souvenirs ramener du Québec ?

  • Sirop d’érable
  • Acer (le vin d’érable)
  • Bières de microbrasserie
  • Autres produits gourmands (confitures de petits fruits typiques, marinades de végétaux comestibles, chocolats, etc.)
  • Capteur de rêve et autres objets d’art confectionnés par les communautés autochtones, dans le respect des méthodes ancestrales
  • Savons élaborés avec des ingrédients issus de la nature

Recettes québécoises incontournables à reproduire chez soi

  • Le saumon à l’érable (recette) : un saumon mariné dans un mélange avec du sirop d’érable et ensuite grillé au four. Il est possible de trouver du saumon un peu partout dans les régions du Québec maritime, car la plupart des rivières sont des rivières à saumon.
  • “Une bonne vieille chaudrée de fruits de mer” comme dirait Étienne : une soupe crémeuse que l’on peut concocter avec du poisson, des pétoncles, des crevettes et du homard.

Podcast pour voyager

L’espace Nomade, réalisé par Vanessa Beaudin. L’animatrice nous propose d’embarquer avec elle pour un roadtrip à travers les régions du Québec. Elle part à la rencontre des locaux, de leurs expériences et de leurs bons plans, de quoi vous donner envie de venir découvrir les nombreuses richesses de cette province !

Avant de partir

 

Les vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais il est recommandé de mettre à jour la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) et la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant.
Pour plus de recommandations, consultez l’onglet Santé de la page officielle du ministère.

Les formalités administratives

Pour les ressortissants français, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa pour un séjour inférieur à 6 mois. Par contre, il vous faut une autorisation de voyage électronique (AVE) valable pendant cinq ans et liée électroniquement au passeport.
Attention ! Les formalités sont affectées suite à la Covid-19. Je vous conseille donc de consulter régulièrement la page officielle du ministère sur le Canada pour vous tenir au courant de toutes les avancées concernant les documents à emporter et les formalités relatives à la situation actuelle.

Pour tous vos séjours à l’étranger, je vous recommande de souscrire à une assurance voyage. Si jamais vous êtes confrontés à un souci de santé, que vous avez besoin de vous faire rapatrier en France, qu’un évènement imprévu a lieu… vous serez heureux et rassurés d’avoir souscrit à une assurance voyage avant de partir.
De mon côté, je pars avec Chapka Assurance depuis mon tour du monde en 2015. Ils ont une assurance spéciale pour les longs voyages de plus de 3 mois.
Mais si vous partez pour un voyage de quelques semaines, je vous recommande l’assistance 24h/24 plus adaptée.

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver à tout moment ! 😉

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

À TANTÔT !

Continuer le voyage au Québec maritime

Revoir l’intégralité de l’émission et tous les incontournables au Québec maritime

Pin It on Pinterest

Share This