>> Voyager au Pérou <<

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Tuk Tuk : embarquement e-media

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Aujourd’hui je suis plus qu’heureuse de vous embarquer avec moi pour ce voyage au Pérou. Une destination extraordinaire en pleine Amérique du Sud, au milieu des Andes. Des sites Incas à l’emblématique Machu Picchu en passant par l’Amazonie, le pays est rempli de paysages variés à couper le souffle. C’est parti pour la véritable aventure sud-américaine !

PRÉSENTATION DU PAYS

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Pays situé dans l’Ouest de l’Amérique du Sud, le Pérou est très bien entouré. En effet, il partage ses frontières avec 5 pays : la Bolivie, l’Équateur, le Chili, le Brésil et enfin la Colombie.
C’est un pays immense de part sa superficie (1 285 220 km2) et compte 32 millions d’habitants.
Il est aussi fort d’une culture très ancrée et marquée, belle à découvrir grâce à son histoire et ses nombreux sites incas.
Sa capitale est Lima, à l’Ouest du pays, au bord de l’Océan Pacifique.
On parle 3 langues officielles : l’espagnol, le quechua et l’aymara.
La majorité des péruviens sont de religion catholique (76%).
La monnaie nationale est le SOL (ce qui représente tout de même bien le pays ☀️). 1,00 nuevo sol = 0,26 centimes d’euros en 2020.

MON EXPÉRIENCE DE VOYAGEUSE

Mon voyage au Pérou commence en juillet 2016. Étape marquante de mon voyage autour du monde, je reste 3 semaines et demie dans ce pays. Le Pérou est un pays qui fait rêver les aventuriers en herbe comme moi, et j’attendais de le visiter depuis de nombreuses années. Véritablement, depuis que ma grand-mère me contait ses histoires passées de voyages passés dans le pays.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Pour qui est ce voyage ?

Pour toutes les personnes qui ont envie d’aventure. Pour tous ceux qui souhaitent découvrir et s’immiscer dans une culture sud-américaine très forte. Les amoureux de la nature seront aussi heureux grâce à une grande biodiversité, la jungle, les canyons et les nombreux treks possibles à travers des paysages montagneux. Ce voyage se destine également aux férus d’histoire. La culture inca est vraiment impressionnante.
Comme vous pouvez le voir, c’est une destination qui répond à beaucoup de critères. C’est pour cette raison qu’elle est l’une des plus prisées d’Amérique du Sud.

Pour combien de temps ?

Je dirais que la durée idéale pour visiter le Pérou est de 3 / 4 semaines. Ainsi, vous aurez le temps de voir de nombreux paysages variés. Néanmoins, comme dans tous les grands pays, il faudra faire des choix car vous ne pourrez pas tout voir.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Mon itinéraire

Mon itinéraire est un peu particulier car je suis en plein tour du monde. Je rentre donc au Pérou par la Bolivie (où je suis restée 1 mois et demi). J’arrive alors aux alentours du Lac Titicaca à Puno. N’étant pas rentrée en France depuis un long moment, ma soeur décide de venir partager avec moi ce voyage au Pérou durant 2 semaines. Toutes les deux, on se rejoint donc à Lima. C’est au coeur de cette capitale que commence réellement notre aventure.
Mon itinéraire est souvent qualifié de l’itinéraire “du gringo” ! À juste titre, car je dois avouer que c’est l’itinéraire le plus prisé au Pérou et bon nombre de voyageurs se trouve sur les mêmes routes.

1. Lima

Lima, la capitale du pays, est souvent délaissée des voyageurs alors qu’elle mérite quelques jours sur place. Je décide d’y rester 3 jours et demi avec ma soeur et encore plusieurs jours à mon retour également. Comme dans de nombreuses villes d’Amérique du Sud, il y a une bonne façon de visiter : les “Free Tour”. Ces visites gratuites sont organisées par les étudiants du pays souhaitant partager leurs connaissances. C’est un super moyen de s’immiscer pleinement dans l’histoire et la culture du pays accompagné d’un local. Au cours de ces visites, j’apprends également beaucoup sur la nourriture locale. Elles sont gratuites mais l’idée est de donner un petit pourboire aux étudiants pour les remercier et faire perdurer cette expérience.

2. Vallée sacrée / Cuzco / Machu Picchu

Direction Cuzco

Assez rapidement, on part en direction Cuzco, voir notamment le Machu Picchu, site archéologique inca par excellence. Cuzco renferme de nombreux trésors. Ancienne capitale de l’empire, elle est située dans la Vallée Sacrée des Incas. Une vallée aux sommets verdoyants et remplie de cultures en terrasse. Avec ma soeur, on décide de commencer par cette ville pour être sûres d’avoir le temps de préparer notre excursion au Machu Picchu. Eh oui, contrairement à ce que je pouvais imaginer, c’est assez difficile de trouver des solutions pour le visiter.

Comme moi avant ce voyage, vous pensez peut-être que le Machu Picchu est tout près de Cuzco, mais en réalité ça reste quand même assez loin. Pour s’y rendre, il y a de nombreuses options (train, trek, bus local), je vous conseille donc de vous rendre sur place pour étudier les différentes possibilités avec les agences.

C’est parti pour le périple !

Nous voilà sur le point de découvrir l’une des 7 Merveilles du Monde. Sachant que c’est une des Merveilles, je pensais que tout serait bien organisé mais à force de parler avec des voyageurs, je comprends qu’il faut bien préparer ce moment. On se rend alors sur place à l’avance pour acheter les billets et pour trouver une agence afin de se rendre à Aguas Calientes (village étape sous le Machu Picchu). Parmi toutes les options, on décide d’opter pour le voyage en bus qui dure 7h. Et pas 7 heures tranquilles ! Pendant 2h je vis le voyage le plus dangereux de mon périple. 🙉

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

En fait, le Machu Picchu est bien perdu dans les montagnes, mais c’est tout ce qui fait le charme de cette Merveille. Comparé aux autres qui sont facilement accessibles, le Machu Picchu, il faut le mériter.

Le problème, c’est que notre petit bus doit passer par un chemin très dangereux pour arriver jusque-là. Les premières heures se passent bien et les paysages sont magnifiques, mais, durant les deux dernières heures, nous roulons à flanc de montagne. À côté de nous, seulement 10 petits centimètres séparent parfois les roues du précipice. J’aperçois même certaines carcasses de bus tout en bas. Si c’était à refaire, je ne reprendrais pas ce bus. Même la route de la mort en Bolivie n’était rien à côté de ce voyage, surtout quand on a le vertige comme ma soeur.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
C’est pas fini !

Après une journée complète de voyage, on arrive à la tombée de la nuit au bout de la route. Pas le choix, il faut continuer à pieds. Le chauffeur nous laisse à Hydroelectrica et on prend notre sac à dos pour se rendre au village le plus proche du Machu Picchu : Aguas Calientes. Cette rando le long des rails de chemin de fer dure à peu près 2h30 – 3h.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Nous sommes heureuses d’arriver enfin ! La nuit dans l’auberge est courte puisqu’à 4h30 du matin, on commence l’ascension du Machu Picchu, pour être là-haut parmis les premières.

L’ascension du Machu Picchu

Situé à 2430 m d’altitude, il est accessible de 2 façons : en bus ou à pied, ce que l’on choisit de faire avec ma soeur. Lampe frontale accrochée, on gravit les 3 000 marches. Petit à petit, le soleil se lève et la brume surplombe le paysage. Épuisées, arrivées au bout de toutes ces marches, on découvre ce site extraordinaire. Les premiers rayons de soleil arrivent en même temps que nous et nous permettent de prendre de magnifiques photos.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

À savoir : vous ne pouvez passer qu’une demi journée sur le site du Machu Picchu. Soit de 6h à midi, soit de midi à 17h environ. Le nombre de personnes est réglementé pour préserver le site. Comme nous avions peu de temps, j’ai fait le choix de visiter à fond le site. Mais si vous avez envie, vous pouvez continuer l’ascension et monter le Wayna Picchu, une montagne juste à côté. De là, vous allez avoir un autre point de vue sur toutes les montagnes. Malgré tout, l’ascension prend du temps et vous laisse moins la possibilité de visiter à fond le Machu Picchu.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
Aguas Calientes

Ensuite, après avoir bien profité, on fait le chemin inverse pour rejoindre Aguas Calientes. Pour rejoindre Cuzco, on choisit de revenir en train avec toit panoramique. Le voyage dure 3 heures, ce qui nous permet d’observer plus calmement tous les environs. La gare d’arrivée n’est pas à Cuzco même donc on prend un petit taxi.

Très belle expérience. Encore une fois, rejoindre le Machu Picchu est une réelle aventure en soi.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
3. Vinicunca Rainbow Mountain / Montagnes arc-en-ciel

De Cuzco, on part visiter les montagnes aux 7 couleurs. Ce sont des montagnes colorées magnifiques découvertes récemment. En effet, en 2016 ces montagnes viennent tout juste de faire leur apparition. Le site vient d’ouvrir à la visite seulement 4 mois avant notre passage. Je n’en ai entendu parler que par du bouche-à-oreille entre voyageurs. Aucun blog ou guide ne le mentionnait. Ces montagnes sont apparues dans le paysage à cause de la fonte des neiges. Avant, elles étaient totalement recouvertes de neige. Malheureusement, le réchauffement climatique a eu raison d’elles puisque la neige a fondue mais de belles couleurs se sont révélées.

Pour y accéder, c’est assez physique car ces montagnes sont perchées à 5 000 m d’altitude. Je ne suis jamais montée aussi haut. C’est une rando éprouvante qui dure 3h30 (aller-retour 6h de marche) et qui me prive d’oxygène. Je me rends compte, à ce moment-là, que j’ai le mal des montagnes. Vous ne pouvez pas le savoir avant de l’avoir vécu. Moi qui pensais être assez acclimatée suite à mes 1 mois et demi perchée en Bolivie. Eh bien non, j’ai des problèmes respiratoires qui obligent le guide à me passer une bouteille d’oxygène. Mais tout ça vaut vraiment le coup !

De ce fait, je ne conseille pas cette ascension aux familles avec des enfants (avis personnel) même si certains le font. Pour avoir vécu le mal des montagnes, si vous avez un petit bout qui réagit de la même manière, ce sera plus difficile.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
4. Lac Titicaca

Le Lac Titicaca fait bien rire les enfants avec son nom particulier. Titicaca veut dire “puma gris” en langue quechua. Il est le lac navigable le plus haut du monde, perché à 3 800m d’altitude.

Sur ce lac, on se rend sur les îles flottantes (Isla Uros). Ayant entendu de nombreuses histoires de ma grand-mère sur ces îles, c’est assez incroyable de m’y rendre. Ce sont des îles artificielles construites par l’homme en roseaux. Les mêmes roseaux qui servent à faire les flûtes de pan.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
5. Arequipa

Pour se rendre à Arequipa, on prend le bus. Ancienne cité coloniale, elle possède le plus grand couvent du monde. Le Couvent ou Monastère Santa Catalina est riche d’histoire, mais également haut en couleurs avec ses tons ocres et ses bleus profonds.

Je profite de mon arrêt à Arequipa pour visiter les ateliers de la marque Perùs. Je peux ainsi voir comment sont fabriquées leurs chaussures. Cette marque est très engagée et ça me tient beaucoup à coeur. Pour chaque produit acheté, une journée d’école est offerte à un enfant de la banlieue défavorisée de Cuzco.

C’est une ville étape très sympa à faire.

6. Nazca – Les lignes de Nazca Géoglyphes

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ces lignes de Nazca. Ce sont de longues lignes mystérieuses tracées sur le sol du désert de Nazca. Elles peuvent s’étendre sur plusieurs kilomètres et représentent des formes particulières quand on les regarde du ciel. Évidemment, de nombreuses théories et suppositions tentent de trouver la provenance et le but (Extraterrestres ? Calendrier astronomique ?).

C’est un endroit très original à explorer lors de votre voyage au Pérou. Le vol au-dessus des lignes nous coûte 60€.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
7. Huacachina

Ce petit village est planté en plein milieu du désert autour d’un petit lac, ce qui en fait une merveilleuse oasis. Certains s’y rendent pour faire du sandboard, du surf sur les dunes. Huacachina est vraiment un endroit différent de tout ce que l’on peut voir au Pérou.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
8. Mancora

Avant de me rendre sur la dernière étape de mon voyage au Pérou, je raccompagne ma soeur à Lima pour prendre l’avion. Je me rends ensuite à Mancora, tout au nord du pays. Une petite étape farniente avant de rejoindre l’Équateur. C’est un endroit cool qui ne ressemble en rien au reste de ce que j’ai pu voir au Pérou. Ce lieu assez touristique est parfait pour faire la fête mais aussi pour profiter des belles plages en faisant du surf par exemple.

Mes ptits coups de cœur

  • Montagnes arc-en-ciel
  • Machu Picchu
  • Ville de Cuzco ou Cusco

Mes ptits regrets

Je regrette de ne pas avoir été au Canyon de Colca au Nord d’Arequipa, un canyon considéré autrefois comme le plus profond du monde. Les treks dans le Nord du Pérou m’ont aussi manqué. J’aurais aimé voir le Laguna 69, un lac en plein coeur du parc national de Huascarán près de Huaraz. Ce parc est une réserve protégée et classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

LA PAROLE DE L’EXPERT

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Passionné du Pérou, Guillaume est avec nous pour partager son expérience et ses bons conseils. Il a voyagé au Pérou pour la première fois en 2017. Passionné par la forêt amazonienne depuis tout petit, il découvre ces beaux paysages dont il a longtemps rêvé. Il tombe alors amoureux de ce pays, de sa diversité culturelle et culinaire. Il prend donc la décision de partir y vivre sur la période 2018-2019.

Quelle est la période idéale pour voyager au Pérou ?

De part sa grandeur, le pays a plusieurs climats différents. Guillaume nous conseille une période préférable d’avril à octobre, afin d’éviter le plus possible la pluie. Toutefois, en décembre, janvier et février il y a toujours des endroits magnifiques à visiter.
Je vous conseille de bien vous renseigner sur la période idéale pour visiter certains sites importants en particulier, comme pour les montagnes colorées qui sont recouvertes de neige à une certaine période.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

©️ Photos de Guillaume Denis.

Aujourd’hui, en 2020, quelles destinations ajouterait-il à mon itinéraire ?

Puerto Maldonado

Guillaume, conquis par la forêt amazonienne rajouterais la selva (jungle) à mon itinéraire :
De Cuzco, il y a possibilité de se rendre en bus à Puerto Maldonado. Le voyage dure 9h ou 10h de nuit. En pleine forêt, on peut apercevoir de nombreux animaux, des singes, des oiseaux de toute sorte, des caïmans, des serpents… De plus, pour le retour à Lima, un vol en avion est possible.

Au Pérou, je n’ai pas tenté cette expérience car j’avais eu la chance de la vivre en Bolivie. C’est vrai que lorsqu’on est aux portes de l’Amazonie, pouvoir voir les animaux en immersion, c’est quelque chose à ne pas rater. C’est un des rares endroits au monde où on peut voir une si grande diversité de faune.

Choquequirao

C’est un endroit assez secret que nous propose Guillaume. Ce site inca pouvant compléter celui du Machu Picchu est accessible après un long trek de 3 ou 4 jours minimum. Il conseille de faire un trek pour s’entraîner avant de s’atteler à celui-là car il est assez difficile et il est nécessaire d’avoir une bonne condition physique. Ce site se trouve non loin de Cuzco. Un bus à Cuzco pourra vous emmener à Cachora, le départ du trek, en 4 heures.

Le Nord du Pérou

Pour effectuer des treks dans les montagnes et voir de magnifiques lagunes bleu ciel. Guillaume nous parle plus particulièrement d’un petit village : celui de Yungay qu’il trouve très mignon.

Sa recommandation

Pour s’imprégner pleinement dans la culture et découvrir la gastronomie péruvienne très variée, Guillaume nous conseille de se rendre dans les marchés locaux. Vous pourrez manger sur place pour pas cher. Comptez entre 2 et 3 € pour un repas complet (ce qui équivaut à peu près à 10/12 sol).

Activités à éviter

  • Les selfies avec des animaux notamment dans les écolodges en forêt amazonienne, qui détiennent des animaux sauvages. Nombreux sont ceux qui ont des paresseux par exemple. Pour les capturer, des arbres ont dû être coupés pour séparer l’animal de son milieu.
  • Pour ma part, avec le recul et l’expérience, je ne referai pas le buggy sur les dunes de Huacachina. Je me rends compte que ce n’est vraiment pas éthique et cette activité ludique est néfaste pour l’environnement.

Le petit + de l’expert :

Guillaume m’annonce une bonne nouvelle ! Un nouveau chemin pour se rendre aux montagnes colorées a fait son apparition. La marche dure seulement 30 min. Bien évidemment, ça n’empêche pas le mal des montagnes puisque l’intensité de l’effort ne joue pas à ce niveau-là.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

©️ Photos de Guillaume Denis. Vous pouvez aller voir d’autres belles photos du Pérou sur son Instagram !

LE VOYAGE À LA MAISON

Pour voyager au Pérou de chez soi

Les souvenirs à ramener à la maison

  • Boissons : Guillaume propose de ramener une belle bouteille de Pisco (eau-de-vie de raisin), l’alcool péruvien, ce qui est une très bonne idée pour reproduire de bons cocktails. Une autre boisson que l’on peut ramener en souvenir, plus rigolote que bonne par contre, c’est l’Inca Kola, la boisson gazeuse nationale.
  • Vêtements : il y a les incontournables vêtements en laine d’alpaga, que ce soit des ponchos, des bonnets ou même des gants, ils sont tous aussi colorés les uns que les autres et nous transportent directement au Pérou.
  • Musique : côté instrument de musique typique on pourra ramener une flûte de pan, qui ne prend pas trop de place. Sa musique ne manque pas de me faire voyager au Pérou. Ajoutée au pull et au cocktail péruvien, on a le combo parfait !
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Des recettes à tester ?

  • Le ceviche : spécialité de l’Amérique Latine, le ceviche est un plat à base poisson cru mariné dans le jus de citron vert.
  • Le Pisco sour : cocktail à base de Pisco (le célèbre alcool péruvien), de blanc d’oeuf, de jus de citron vert et de sucre de canne. Mixé, tout cela va former une mousse, sur laquelle on viendra poser une goutte d’angostura.
  • Les pommes de terre : le Pérou est le pays de la pomme de terre avec + de 4 000 variétés
  • L’avocat : le roi du Pérou

La recette rapide du Pisco sour : 6cl de Pisco / 2cl de jus de citron vert / 2cl de sirop de canne et le tout à mixer dans un blender. Puis on ajoute un blanc d’œuf en neige avec une cuillère de sucre.

Anecdote : Au Pérou vous vous laisserez peut-être tenter par l’expérience de goûter au “cuy” un mets péruvien assez spécial. En effet, c’est un gros cochon d’Inde !

Le livre que Guillaume nous conseille pour voyager au Pérou

Chaveta l’arche d’or des Incas de Jéromine Pasteur. Cette aventurière est partie de France, a réparé son voilier, est passée par le Cap-Vert, le Brésil et a remonté l’Amazonie. Finalement, elle est partie vivre avec les Asháninkas, le plus grand peuple indigène d’Amazonie du Pérou, au coeur de la forêt amazonienne. Une histoire vraie qui plaira aux amateurs de récits d’aventure comme Guillaume.

Avant de partir

 
Les vaccins recommandés avant de voyager au Pérou

Aucun vaccin n’est obligatoire, mais certaines vaccinations sont recommandées en plus des vaccins obligatoires en France :

  • vaccin contre la fièvre jaune pour l’Amazonie
  • mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant
  • vaccin contre la fièvre typhoïde, la méningite et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées également

Pour d’autres recommandations, consultez l’onglet Santé de la page officielle du ministère.

 
Les formalités administratives pour voyager au Pérou

Pour un séjour court (de moins de 183 jours), les ressortissants français n’ont pas besoin de visa mais seulement un passeport ayant une validité d’au moins 6 mois à compter de l’arrivée sur le territoire péruvien. Il est nécessaire de bien vérifier qu’un cachet a été apposé sur votre passeport avec la durée du séjour.
Pour les séjours de + de 183 jours, un visa est à demander au Consulat du Pérou en France.

Les formalités sont affectées suite au Covid 19. Pour le moment il est conseillé de différer tout voyage au Pérou, je vous conseille donc de consulter régulièrement la page officielle du ministère sur le Pérou pour vous tenir au courant de toutes les avancées concernant les documents à emporter et les formalités relatives au Covid 19.

Pour tous vos séjours à l’étranger, je vous recommande de souscrire à une assurance voyage. Si jamais vous êtes confrontés à un souci de santé, que vous avez besoin de vous faire rapatrier en France, qu’un évènement imprévu a lieu… vous serez heureux et rassurés d’avoir souscrit à une assurance voyage avant de partir.
De mon côté, je pars avec Chapka Assurance depuis mon tour du monde en 2015. Ils ont une assurance spéciale pour les longs voyages de plus de 3 mois.
Mais si vous partez pour un voyage de quelques semaines, je vous recommande l’assistance 24h/24 plus adaptée.

  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez
  • Partagez
  • Partagez
  • Partagez
  • Épinglez

Pour revoir l’intégralité de l’émission Tuk Tuk : embarquement e-media au Pérou =>

Découvrez également toutes mes aventures en Amérique !

Vous souhaitez écouter le podcast de l’émission pour voyager au Pérou le temps d’un instant ? Rendez-vous sur Spotify

Pin It on Pinterest

Share This